Dialogue inter religieux

 

logo vaticanCONSEIL PONTIFICAL POUR LE DIALOGUE INTER-RELIGIEUX

DECLARATION

Alors que prend fin la rencontre romaine des quatre Imams de France, qui ont participé avec la délégation de la Conférence épiscopale française à l'Audience générale d'hier, les participants, choqués par l'odieux attentat qui, le 7 janvier 2015, a visé le siège de la publication « Charlie Hebdo », désirent encore une fois s'associer aux paroles prononcées hier et ce matin par le Pape François pour dénoncer la cruauté et la violence aveugle. Comme lui, nous invitons les croyants à manifester par l'amitié et la prière leur solidarité humaine et spirituelle envers les victimes et leurs familles.

Du comité interreligieux

 

Communiqué du Comité Interreligieux de la Famille Franciscaine


interreligieuxCe qui vient de se dérouler ces 7 et 9 janvier 2015 dans notre pays, en sa capitale, Paris, et en deux lieux symboliques, l'un de l'exercice extrême de la liberté d'expression, et l'autre de la communauté juive, ne peut être en aucun cas justifié ni excusé. On peut trouver un certain humour pas drôle du tout, ou même franchement insultant, cela ne justifie pas l'assassinat, la seule véritable profanation religieuse, ici et partout où cela se produit au nom de Dieu. Quant à l'antisémitisme, il reste un fléau à combattre sous toutes ses formes et de toutes nos forces. Nous sommes solidaires avec toutes les victimes, et nous dénonçons la violence partout où elle s'exerce.
De l'humour juif aux récits de Nasreddine Hodja (Joha en Afrique du Nord), en passant par Golias, la dimension traditionnelle de l'autodérision fonctionne dans des sociétés ou des communautés relativement homogènes, où l'identité religieuse est suffisamment établie et stabilisée. Ne pas se prendre au sérieux fait partie du chemin spirituel. L'humour est indispensable pour lutter contre toute forme de religiosité, de bigoterie, dans lesquelles l'Amour de l'Un risquent de devenir la haine de l'autre – la haine de la diversité. Le fondamentalisme en est l'ennemi par excellence.

Fêtes franciscaines

20 septembre - saint François-Marie de Camporosso, Capucin
1804-1866

francois-m-camporosso

Giovanni Croese naît au village de Camporosso (diocèse de Vintimille) en 1804 dans une famille de cultivateurs, ses parents Anselmo Croese et Maria Antonia Garzo lui donnent le prénom de Jean. Très tôt son père lui confie leur petit troupeau puis plus tard les travaux agricoles. En 1816 il fait sa première communion puis tombe malade, ses parents décident de l'amener au sanctuaire de Notre-Dame de Laghet (près de Nice) où il est guéri.

À l7 ans, il entend la voix de Dieu l'appelant à une vie plus parfaite et entre chez les frères Mineurs Conventuels de Sestri Ponente. Mais après de ferventes prières à la Sainte Vierge, et avec l'avis d'hommes éclairés, il fait son noviciat comme frère lai le 7 Décembre 1825 au couvent des Capucins de Saint-Barnabas à Gênes avec le nouveau nom de François Marie.

Peu de temps après il fait sa profession religieuse, le supérieur du couvent, malgré son jeune âge, l'envoya immédiatement à la maison principale de la province, dans le couvent de la Santissima Concezione de Gênes. Il est d'abord aide en cuisine puis infirmier et enfin affecté comme frère quêteur. C'est pour lui une occasion d'évangéliser surtout dans le quartier du port où il exerce une fascination extraordinaire sur tous ceux qui l'approche en particulier les marins et des immigrants pour l'Amérique. Sa grande charité fait que les gens le surnomme le "padre santo" malgré ses protestations.

Extrêmement dur avec lui-même, il s'impose plusieurs pénitences, dormant sur des planches nues, se nourrissant de croûtes de pain trempé dans de l'eau chaude, portaient des vêtements grossiers et rapiécés, il a toujours été vu avec les pieds nus. En 1866, Une épidémie de choléra s'abat sur la ville et il s'offre en victime pour faire cesser la maladie et meurt le 17 septembre.
(source : Wikipedia)

Antienne de la communion :

"Le Fils de l'homme est venu pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude."

Prière franciscaine

 "Je me suis endormi…Mais je suis ressuscité,
mon Père très saint m’a reçu dans sa gloire.
Père saint, tu m’as pris par la main droite;
ta volonté m’a conduit, tu m’as accueilli dans ta gloire." (extrait des Psaumes de l'office de la Passion de saint François)

Resurrection de Jesus Christ

Père, je te rends grâce et je te bénis pour la résurrection de ton Fils Jésus Christ.
Père, tu prépares ainsi notre propre résurrection.
Apprends-moi à vivre chaque réveil comme un apprentissage de ma résurrection
et chaque relèvement de chute comme un relèvement pour plus de vie . Amen !

EXPLOITATION HUMAINE

a group of migrants shout slogans and display a banner at the saint ludovic border crossing on the mediterranean sea between vintimille italy and menton 5359265

 

APPEL URGENT

HabiterAutrement

Liens de la famille franciscaine

 cefcorrefOFMCapucinsfranciscains romeOFMConventuelsCFI TORfranciscan inter

Please publish modules in offcanvas position.